Objectifs du programme e-ReColNat


Logo d'eReColNat Depuis quelques années, le double constat des menaces qui pèsent sur la biodiversité et des lacunes de la connaissance en la matière se traduit par un regain d’intérêt pour les énormes réservoirs d’informations sous-exploitées que constituent les collections naturalistes. Les collections naturalistes françaises, dispersées à travers une multitude d’institutions de taille et statuts variés, constituent ainsi une source de connaissances unique et irremplaçable enrichies depuis 350 ans.

Lichens Les collections naturalistes ont fondamentalement un double rôle : d’une part le rôle traditionnel de référence, et d’autre part celui de gigantesque campagne d’observations. En outre, l'inventaire de la biodiversité commence par l'identification des espèces et de ce point de vue les collections constituent un terrain d'exploration de même ampleur que les « hot spots » de la biodiversité car au delà des spécimens types, la collecte de séries a permis de constituer au cours du temps une masse de matériel qui reste à étudier.

Faciliter l’exploitation des ces masses de données inaccessibles jusque-là va donc permettre d’accélérer l’inventaire de la biodiversité mondiale, ainsi que la mise au point et la calibration de modèles prédictifs des modifications des flores et des faunes sous l’impact des changements globaux. A ces objectifs premiers s’ajoutent d’autres perspectives de valorisation scientifique, dans les domaines de la biologie, de l’écologie et de l’évolution des végétaux, de l’ethnobotanique et de la linguistique. Premiers acteurs de l’inventaire de la biodiversité, de nombreux muséums et institutions de par le monde ont entrepris l’informatisation de leurs collections. Cependant, faute de moyens suffisants et/ou de méthodes et outils à la hauteur de cette tâche gigantesque, peu sont aujourd’hui en mesure d’offrir à la communauté scientifique les moyens d’exploiter efficacement les ressources contenues dans ces réservoirs de données, et surtout dans les domaines scientifiques autres que la systématique.

L’infrastructure e-ReColNat se veut l’outil qui permettra de réunir virtuellement l’ensemble des acteurs capables, ensemble, de rendre disponibles et utiles les informations contenues dans les collections. Cela passe par la création d’une banque d’images et des outils collaboratifs pour l’exploiter. La mise à disposition des images permettra l’accès aux images à l’ensemble de la communauté des systématiciens, professionnels et amateurs.

En outre, une telle banque d’images sera un objet d’étude sans équivalent pour des recherches dans le domaine de l’indexation multimédia, de la recherche interactive par le contenu et de la visualisation. Les communautés scientifiques visées par e-ReColNat sont en premier lieu celles des biologistes qui s’intéressent à des sujets comme l’inventaire de la biodiversité, la modélisation de la vie ou la phylogénie. Au-delà de ces communautés, l’archivage d’objets convenablement renseignés intéresse aussi celles qui travaillent sur les changements globaux.