PBB - Phu AN Bambou village-Viet Nam Université Nationale de HCMV

Phu An Bambou village a été créé en 1999 sous forme d'un conservatoire de la biodiversité du bambou constitué des nombreuses récoltes principalement du Viet Nam, mais aussi du Laos. Ce travail a aussi été financé par un projet de coopération quadripartite comprenant la Région Rhône -Alpes, la Province de Binh Duong, l'Université des Sciences Naturelles- L'Université Nationale de HCMV, et le Parc Naturel du Pilat. A partir de ses résultats, l'Université Nationale de HCMV a créé en 2008 un Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles (CRC).

1.Conservation des bambous
La collection vivante a pour objectif de préserver les espèces de bambous et leur diversité génétique. Elle héberge plus de 350 taxons, parmi lesquels les espèces forestières menacées et en danger trouvées dans différentes régions du Viet Nam, ainsi que des espèces plus communes utilisées pour la restauration des paysages et la production d’objets d’artisanat.
L'herbier est constitué par deux types d’herbiers : les premiers récoltés lors de prospections dans l'ensemble du Viet Nam et les seconds issus des spécimens de la collection vivante de Phu An bambou village.
Les chercheurs du Centre ont entrepris un travail minutieux et difficile de documentation, d'identification et de détermination. La conservation d’espèces de bambous dans un seul centre offre des facilités pour la recherche fondamentale et appliquée sur les bambous en matière de taxonomie, d’écologie, d’ethnobotanique et de transformation.

2.Développement d’une stratégie de reforestation
L’organisation effectue aussi des activités de recherche en vue d’améliorer la valorisation des bambous. Le centre de recherche a multiplié les activités : des essais sont réalisés pour déterminer les propriétés physico-chimiques de chaque espèce de bambou, permettant de classer les spécimens selon leur utilisation optimale. Ces informations sont communiquées aux agriculteurs locaux pour les guider dans la sélection d’espèces de bambou appropriées pour la production, la restauration, l’artisanat ou les matériaux industriels. Les espèces de bambou peuvent ainsi être recommandées en fonction de propriétés spécifiques comme la solidité, le modèle de croissance et la production de bois de construction. L’organisation est aussi concernée par la diversification des espèces et encourage les paysans à planter plusieurs variétés de bambous. Cette approche les aides locaux à s’ajuster et à s’adapter aux demandes fluctuantes du marché. Certaines espèces conviennent mieux à la pâte à papier, d’autres pour la décoration des murs ou des plafonds, d’autres encore pour fabriquer les cure dents, les paniers et comme matériaux de construction. Les chercheurs récoltent toujours de nouvelles variétés de bambous pour répondre aux besoins de chaque nouveau secteur qu’ils explorent.

Différentes qualités d’espèces de bambous ont également été testées, notamment en ce qui concerne la décontamination des sols et la phytoremédiation, la fixation du carbone et la solidité pour les constructions industrielles. Un programme d’identification de séquences d’ADN de différentes variétés de bambous est actuellement en cours pour faciliter l’identification précise des espèces. Dans le domaine du développement durable, Phu An Bambou village entreprend des événements pour permettre aux paysans locaux d’améliorer leur qualité de vie. L’approche met l’accent sur l’équipement, l’information et les moyens nécessaires pour prendre des décisions productives en toute connaissance. Communication et transmission des connaissances sont les pierres d’achoppement de ce domaine d’activités. L’éducation à l’environnement a pour cible les enfants du village et les étudiants de l’université, en encourageant une participation active dans la continuité des efforts et en instillant un esprit de responsabilité collective et de partagé pour le bien-être de la communauté et de ses forêts alentour. Phu An Bambou village forme aussi les paysans pour améliorer la fertilité des sols et leur conservation, pour utiliser les techniques de culture organique, pour se protéger contre les pertes d’eau et pour la gestion des déchets.

3.Approche conciliant savoirs traditionnels et nouvelles technologies
Parmi les innovations les plus notables de Phu An Bambou village, on trouve le mélange du savoir traditionnel et de la recherche pointue pour la conservation des bambous et leur gestion. Les nouvelles technologies sont constamment testées, afin d'y être appliquée et adaptées, y compris dans le domaine d’avant-garde de la phytoremédiation qui pourrait révéler un rôle important pour certaines espèces de bambous dans la gestion des eaux usées et le traitement des sols contaminés. Les chercheurs ont aussi réalisé de grands progrès en démontrant que les fibres de bambou peuvent être utilisées dans les matériaux composites et que le charbon de bambou peut être activé. En outre, il a été possible de déterminer comment les différentes espèces de bambous s’adaptent à de nouvelles conditions de vie, ainsi que les techniques les plus efficaces de taille, de plantation, de transplantation et de fertilisation.

La gestion des caractères descriptifs morphologiques a été initiée grâce aux logiciels XPER2, XPER3, en collaboration avec le Laboratoire d'informatique et de Systématique (LIS) qui dépend du MNHN et de Sorbonne Université. Les herbiers de bambous de Phu An (4000 parts) ont été classés par ordre alphabétique de genres, après montage et étiquetage standardisé pour faciliter leur informatisation. Pour chaque taxon, après le classement, les parts d’une même récolte sont en général regroupées (feuilles, gaine, branches, tiges).

Les herbiers sont scannés et informatisés selon les standards internationaux et en utilisant les bases RECOLNAT et SONNERAT au MNHN.

Contacts
Jacques GURGAND, Collecteur- chercheur : jacques.gurgand@gmail.com
NGUYEN Khac Dieu, chercheur : nguyenkhacdieu01@gmail.com
DIEP My Hanh, Présidente- Enseignante chercheur :mhg286@gmail.com
site internet : https://ecobambou-phuan.org/


Poaceae récoltée en 2006 © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Bambusa gurgandii © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Gigantochloa sp. récoltée en 2006 © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Gigantochloa cochinchinensis A.Camus © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Gigantochloa cochinchinensis A.Camus © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Herbier PBB © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Apprendre aux enfants à identifier les bambous dans le parcours de découverte dans Phu An bambou village. © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.


Marantaceae observée en 2018 © Phu An Bambou village- Centre de Recherche pour la Conservation des Ressources Naturelles- Université des Sciences- Viet Nam Université de HCMV.