Muséum d’Orléans

La collection d’herbiers du [Muséum d’Orléans](http://www.orleans.fr/mes-loisirs/expositions-musees/musees/le-museum-des-sciences-naturelles.htm) comprend environ 42 000 planches de plantes de France, principalement de la Région Centre, mais aussi de Suisse, d’Égypte, d’Algérie et de plantes d’origine cosmopolite, réparties dans 45 herbiers d’importance inégale.

Majoritairement constitués au XIXe et au XXe siècles, les herbiers sont restés rangés par auteurs à l’exception des Herbiers de France et du Loiret d’André Nouel.

Les herbiers remarquables pour leurs intérêts scientifiques et historiques :

  • Herbier d’Auguste de Saint-Hilaire (1779-1853), savant naturaliste, grand voyageur, qui parcourut l’Allemagne mais surtout le Brésil, dont il a décrit la flore dans plusieurs ouvrages. Son herbier du Brésil est conservé au Muséum national (MNHN). Il a aussi herborisé en Région Centre et constitué un herbier de France. L’herbier du Muséum d’Orléans contient des plantes de France et de Suisse. Il est composé de 13 grandes boîtes, renfermant 1800 planches parfaitement préparées et étiquetées.

  • Herbier de Jacques Martial Pelletier-Sautelet (1778-1870), docteur en médecine et physiologiste. Il est composé de 900 planches de plantes essentiellement du Loiret.

  • Herbiers d’André Edmé Amédée Nouel (1801-1887) ou Herbier de France et Herbier du Loiret : André Nouel, professeur de Mathématiques, a été conservateur du Musée d’Histoire naturelle d’Orléans de 1863 à sa mort. Les « Herbier de France » et « Herbier du Loiret » qui lui sont dûs, sont des regroupements des planches de ses herbiers et de celles des herbiers légués au Musée par leurs propriétaires ou leur famille (Berthelot, Franchet, Joly, Jullien-Crosnier, Humniki, Thion).

  • Herbier Humnicki : plantes de France (constitution : 1859-1880). Ce botaniste amateur, d’origine polonaise, effectuait des recherches sur le genre Verbascum pour Adrien René Franchet, auteur d’une flore du Loir-et-Cher. Il était aussi correspondant de Pierre-Alfred Déséglise, botaniste français résidant alors à Genève, en ce qui concerne le genre Rosa. Se rendant régulièrement en Haute-Saône, il travaillait en collaboration avec Xavier Vendrely, pharmacien et botaniste de Franche Comté.

  • Herbier Eugène Bourgeau, 130 spécimens dont des « types » d’espèces végétales d’Algérie récoltées en 1856.

  • Herbier de l’École Saint-Grégoire de Pithiviers, 1332 spécimens de la région récoltés par le Chanoine Jules Benoît.

Le Muséum d’Orléans va fermer pour trois ans à compter du 1er septembre 2015 pour rénovation.

Herbier du MSNO, Augustin François César Prouvençal de Saint-Hilaire (1779-1853) Coll. privée
© Muséum, Ville d'Orléans

Boîte en acajou de l'herbier Saint-Hilaire, MSNO © Christophe Camus, Muséum, Ville d'Orléans

Planche de l'herbier Saint-Hilaire, Spirée filipendule, MSNO © Christophe Camus, Muséum, Ville d'Orléans