BESA - Muséum d'histoire naturelle de Besançon

Le Muséum d’histoire naturelle de Besançon, situé dans la citadelle Vauban, conserve l’herbier de l’ancien institut de botanique et de l’université de Franche Comté. Cette collection (début XIX siècle) représente un volume d’un demi-million de parts. Environ 250 000 parts constituent le fond scientifiquement et historiquement exploitable. Sur plus de 50 herbiers, plus de la moitié sont remarquables.

Les collections du Muséum d’histoire naturelle de Besançon ont été attachées et numérisées dans le cadre du programme e-ReColNat :

Attachage :

  • Herbier de Jean-Charles Grenier (réalisation 1843-1869), France et Belgique, est estimé à 2 450 parts. Professeur à l’université de Besançon, et directeur de 1845 à 1875 du Jardin botanique, situé, à cette époque, dans la cour de l’ancienne école de médecine.
  • Herbier de Charles Magnier (réalisation 1878-1897), France, est estimé à 8 000 parts. Il est connu pour avoir créé et publié deux collections d’exsiccati la Flora Selecta Exsiccata, Plantae Galliae Septentrionalis, et Belgii.

Numérisation :

  • Herbier de Charles-Louis Contejean (réalisation 1840-1890), estimé à 11 000 parts, avec des spécimens provenant de France notamment Franche-Comté et Poitou-Charentes, Russie, nombreux legs de spécimens d’Algérie, Méditerranée, etc. Un des plus beaux herbiers de Franche-Comté.
  • Herbier de Antonin Tronchet (réalisation 1950) France, notamment Franche-Comté, estimé à 2250 parts. Professeur à l’Université de Besançon, il enseigne la botanique et réalise une féconde carrière de recherche sur les mouvements révolutif des tiges et des vrilles (nous possédons 41 films mais certainement pas tous exploitables).
  • Herbier de Gustaf Tisselius (réalisation 1895-1897), Europe du Nord (Suède, Allemagne), estimé à 150 parts. C’est un botaniste Suédois, dont la collection est constituée de trois volumes reliés, contenus dans des boîtes intitulées "Potamogetones Suecici Exsiccati".

En plus de ceci il faut signaler quelques autres herbiers remarquables :

  • Herbier de Philiberts Babey (époque de réalisation 1833 – 1894), estimé à 35 000 parts, spécimens provenant de France (notamment Franche-Comté), et du monde entier p. ex. Chili, Russie, etc.
  • Herbier de Eugène Michalet (réalisation 1856 -1864), estimé à 1 950 parts, spécimens provenant de France, notamment du Jura.
  • Herbier de Paul Constant Billot (réalisation 1850 - 1860), France, 12 200 parts estimés. Beaucoup de plantes collectées par Billot dans la région d’Haguenau ont aujourd’hui disparu. Il a eu un rôle important dans la distribution des centuries.
  • Herbier de F. G. Schultz (réalisation 1858) estimé à 2 000 parts, spécimens provenant du Bas-Rhin,France, et Pologne. Prêt pour l’attachage et la numérisation, très bel herbier.
  • Herbier de Louis Hillier (réalisation 1943-1954), 1 500 parts de Bryophytes, légué à la ville de Besançon. Un inventaire sur fiche papier est joint dans une enveloppe pour chaque chemise.
  • Autre herbier de Louis Hillier (réalisation 1877-1889), estimée à 9 000 parts, spécimens provenant de France et Franche-Comté. Herbier de plantes supérieurs contenant une note de l’auteur "remis en état Hillier 1933".
  • Herbier de Carestia (réalisation 1862-1899), estimé à 5 800 parts, spécimen provenant du Jura, France et Italie. Herbier très précis pour le Jura et la Franche-Comté, des annotations de l’auteur.
  • Herbier de E. Poux (réalisation 1860-1910), France et Franche–Comté, 9300 parts environ. Herbier très précis, de nombreuses indications sur la région de Besançon.
  • Herbier de H. Blanche (réalisation 1859-1866), estimé à 1 200 parts, spécimens provenant du Jura et de France. Sur les étiquettes : Ex Herbarium Henrici Blanche (Dole, Jura).

Planches des herbiers Michalet, Schultz et Paillot © D. Steck, Muséum, Ville de Besançon

Planche et Couverture de l’herbier Tiseulius © D. Steck, Muséum, Ville de Besançon

Planches de l’Herbier Collinet © D. Steck, Muséum, Ville de Besançon