Muséum d’histoire naturelle de Nice

Né de l’agrégation des collections des deux naturalistes niçois Jean-Baptiste Vérany et Jean-Baptiste Barla, le Muséum d’Histoire naturelle de Nice est aujourd’hui riche de plus d’1 million de spécimens qui couvrent les 3 domaines de l’histoire naturelle (botanique, zoologie et géologie).


La collection de botanique du Muséum d’Histoire naturelle de Nice est constituée de plus de 300000 biens. Outre les herbiers de plantes et de champignons, le Muséum de Nice conserve des collections de graines, de fruits (secs et en fluide), de champignons (moulages et en fluide) et de bois.

Bien que le plus ancien herbier date de 1789, les principaux spécimens botaniques sont des plantes et des champignons collectées au XIXème et XXème siècles et sont issus d’acquisitions par l’établissement de collections de plus de 30 botanistes.

Les herbiers de plantes les plus conséquents sont les collections Barla, Montolivo, Vallot, Gavelle, Luquet, Battersby, Holden, Dujardin-Beaumetz, Sarato, Risso. Concernant la mycologie les ensembles de Barla et de Trimbach sont les plus important.

Parallèlement à ces collections acquises, le Muséum de Nice a toujours eu une activité d’enrichissement due aux collectes effectuées par le personnel et les attachés scientifiques de l’institution. Cette activité est aujourd’hui encore en cours.

Les spécimens botaniques ont pour origine de collecte la région niçoise, ses proches environs, les pays du pourtour du bassin méditerranéen et le massif alpin. À ces localités principales s’ajoutent des échantillons d’origines plus exotiques.

Collection de graines du Muséum d'Histoire naturelle de Nice. © MHNNice - Olivier GERRIET

Herbiers de phanérogames du Muséum d'Histoire naturelle de Nice.
© MHNNice - Olivier GERRIET

Herbiers mycologiques du Muséum d'Histoire naturelle de Nice. © MHNNice - Olivier GERRIET

Collections mycologiques en fluides du Muséum d'Histoire naturelle de Nice.
© MHNNice - Olivier GERRIET