Parc national des Cévennes

Cet herbier a été constitué pendant l'été 1970 par une équipe de plusieurs personnes participant à la mission d'études dans le Parc National des Cévennes (Max Debusche, Raymond Dejean, Jacques Lepart, ...). Un catalogue existe, comprenant la liste des échantillons.

L'herbier contient 1653 échantillons de plantes vasculaires et comporte 602 espèces, en majorité les plus communes (sur les 2300 recensées dans le territoire). Ces échantillons ont été collectés pour l'essentiel dans la zone cœur du PNC. « Chaque échantillon porte une étiquette de bijoutier sur laquelle est inscrit un numéro qui figure sur le catalogue.

Les échantillons d'une même espèce récoltés dans la même station sont regroupés à l'intérieur d'une pochette de papier fort, blanc, portant une étiquette à l'extérieur » : cette dernière mentionne famille, espèce, localité, date et numéro d'étiquette.

Le catalogue mentionne, s’il y a lieu, le numéro du relevé floristique où l'échantillon a été prélevé. On retrouve ainsi les coordonnées en grade pour chaque point de relevé dans une série de 5 fascicules correspondant aux fiches de relevés floristiques effectués.

Initialement les échantillons ont été regroupés par familles et rangés par grands types de secteur du PNC (Causse Méjean, plateau du Lingas, versant oriental et méridional du mont Lozère etc). En 2012, les pochettes contenues dans les liasses regroupant les plantes d'une même famille ont été triées pour être classées par genre et espèce.

La nomenclature suit celle de la flore de P. Fournier

L'herbier est empoisonné au calomel (chlorure mercureux)

©Parc National des Cévennes - Frantz Hopkins.

©Parc National des Cévennes - Frantz Hopkins.