STR - Université de Strasbourg

Riche d’environ 500 000 spécimens récoltés dans le monde entier, les collections de botanique et de mycologie de l’Herbier de l’Université de Strasbourg témoignent de plus de 250 ans de collectes.

Historique :

L’Herbier STR a été constitué officiellement en 1884 lors de l’inauguration de l’université impériale de Strasbourg, la "Kaiser-Wilhelms-Universität". Il bénéficia alors de dons d’herbiers allemands (Berlin, Hambourg, Kiel, Munich, Stuttgart...) et de grands herbiers européens (British Museum, Budapest, Göteborg…).

Les échantillons les plus anciens datent d’avant la révolution française. Ils proviennent de l’herbier de Jean Hermann (1738-1800), médecin, naturaliste et professeur de botanique et matière médicale à l’Ecole de médecine de Strasbourg. Des spécimens d’explorateurs et grands voyageurs sont également présents (Commerson, Dumont d’Urville, Michau, Schimper…). L’Herbier continue de s’enrichir grâce aux collectes des botanistes locaux, aux dons et échanges entre institutions et aux legs de particuliers.

Description :

L’Herbier STR rassemble des collections très diverses telles des galles, des mycètes (myxo-, basidio-, asco-mycètes), des lichens, des algues, des bryophytes, et des végétaux vasculaires (ptéridophytes, gymnospermes et angiospermes).

L’herbier général des plantes vasculaires est rangé selon la classification d’Engel et Prantl. Il atteste de la biodiversité mondiale. La biodiversité régionale est représentée par les spécimens de l’herbier d’Alsace. De nombreux herbiers autonomes remarquables complètent les collections : l’herbier Mühlenbeck (1798-1845), l’herbier H. de Boissieu (1871-1912), l’herbier Mantz (1860-1954), l’herbier Engel (1923-2018) avec sa collection d’orchidées européennes, et le très demandé herbier d’hépatiques de Nees Von Esenbeck (1776-1858).

L’herbier STR recèle encore de très nombreux spécimens à fort intérêt scientifique à découvrir. Les types nomenclaturaux, les spécimens remarquables et les collections particulières sont préférentiellement informatisés et numérisés. La numérisation à grande échelle a débuté grâce à l’infrastructure de recherche e-ReColNat, 35 000 images de spécimens de l’herbier STR sont accessibles sur différentes bases de données en lignes. D’autres projets sont en cours pour mettre à disposition de la communauté scientifique et du public l’ensemble des collections.



Contacts : pour toutes informations complémentaires

Gisèle Archipoff. Directrice de l’Herbier de l’Université de Strasbourg
archipoff@unistra.fr

Marion Martinez. Chargée de collections de L’Herbier de l’Université de Strasbourg
marion.martinez@unistra.fr

Delphinium ajacis © Herbier de l’Université de Strasbourg

Mousses en livre © Herbier de l’Université de Strasbourg

Gracilaria confevoïdes, Herbier Henry Schlumberger © Herbier de l’Université de Strasbourg

Trichia permisilis (Myxomycetes) © Herbier de l’Université de Strasbourg